International

PIA efface 110 pilotes sur 141 dont les licences ont été suspendues

Islamabad, 15 décembre

Selon un rapport des médias mardi, le drapeau national pakistanais a sauvé 110 pilotes des 141 pilotes dont les permis de vol ont été suspendus au milieu de la controverse sur les faux diplômes.

L’avocat principal Salman Akram Raja a informé la Cour suprême lundi alors qu’il représentait les compagnies aériennes.

La banque à trois juges, dirigée par le juge en chef Gulzar Ahmed, avait interjeté appel du président de la PIA Air Marshal Arshad Malik contre une décision de la Haute Cour du Sind.

Dawn a rapporté que Raja a déclaré que la PIA avait libéré 110 pilotes et révoqué 15 licences de pilotes, tandis que 14 pilotes avaient été déclarés incapables de voler.

Quelques affaires sont toujours en suspens, a-t-il ajouté.

L’information est venue lorsque le juge Umar Ata Bandial a demandé quelles mesures la compagnie aérienne avait prises pour examiner les licences suspendues et si l’Autorité de l’aviation civile (CAA) avait suffisamment poussé la question pour revenir sur l’accord en examinant les licences.

Les problèmes de licences sont apparus après le tragique crash d’un avion PIA à Karachi le 22 mai, tuant environ 95 personnes, lorsque le ministre de l’Aviation Ghulam Sarwar Khan a déclaré aux médias que 260 des 860 pilotes actifs du pays avaient soit des licences falsifiées. avaient triché à leurs examens.

Cela a soulevé des inquiétudes généralisées concernant la sécurité de la PIA et l’UE a interdit leurs vols, et les compagnies aériennes ont initialement mis 150 pilotes sur le terrain pour examiner leurs dossiers. Cependant, certains d’entre eux ont été libérés après l’enquête initiale. PTI

Bouton retour en haut de la page