International

Les gouverneurs japonais appellent à l’état d’urgence

Tokyo, 2 janvier

La capitale japonaise Tokyo et trois préfectures voisines ont demandé au gouvernement national de déclarer l’état d’urgence afin de contenir la propagation de la pandémie de coronavirus.

“Au nom de l’appréciation de la vie, nous avons fait ce plaidoyer ensemble”, a déclaré le gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike, après avoir rencontré samedi le ministre responsable des mesures contre les coronavirus et les gouverneurs de Saitama, Chiba et Kanagawa pendant trois heures. aurait.

Au Japon, les cas déclarés de COVID-19 ont augmenté récemment, en particulier dans les zones urbaines. À Tokyo, 1 337 cas ont été enregistrés quotidiennement le soir du Nouvel An.

L’inquiétude quant à l’organisation des Jeux olympiques en juillet augmente. 11 000 athlètes olympiques et des dizaines de milliers d’officiels et de médias se rendront au Japon.

“Corona n’a pas de calendrier”, a déclaré Koike, faisant référence à ses inquiétudes concernant la croissance des infections pendant les vacances du Nouvel An.

“Les hôpitaux se remplissent, ce qui affecte les soins médicaux pour tout le monde.”

Le ministre a déclaré que les deux parties ont convenu que la situation était critique mais que des experts médicaux seraient consultés avant qu’une action ne soit prise.

Le Japon n’a jamais eu de verrouillage, essayant de faire face à la nécessité de maintenir une économie à risque pour la santé. Les avertissements émis ne sont pas punis par la loi.

Le gouvernement a également envoyé des messages contradictoires avec une campagne pour encourager les voyages avec des réductions, malgré le fait qu’il a été interrompu.

Le Premier ministre Yoshihide Suga a été critiqué pour ce que certains considèrent comme son mauvais traitement de la pandémie. À ce jour, il y a eu plus de 3500 décès liés aux coronavirus au Japon. AP

Bouton retour en haut de la page