International

Le légendaire temple de Pashupatinath au Népal ouvre après 9 mois avec des protocoles de sécurité

Katmandou, 16 décembre

Le temple emblématique de Pashupatinath au Népal, le sanctuaire sacré hindou du 5ème siècle, a été ouvert aux pèlerins mercredi après avoir été fermé pendant neuf mois en raison de la pandémie COVID-19.

Le temple de Pashupatinath est le plus grand complexe de temples du Népal et s’étend des deux côtés de la rivière Bagmati. Des milliers de croyants viennent du Népal et de l’Inde chaque jour.

L’admission des fidèles sur le terrain du temple a été interdite car le gouvernement népalais a imposé un verrouillage en mars pour contenir la propagation du coronavirus.

Des mesures de sécurité spéciales ont été prises pour ouvrir le temple à la périphérie de Katmandou, a déclaré Pradeep Dhakal, chef du Pashupati Temple Area Trust.

Des centaines de fidèles ont fait la queue à la porte d’entrée sud du complexe mercredi et ont essayé d’entrer dans le temple vénéré de Shiva.

Les fidèles sont obligés de porter un masque facial et de se désinfecter les mains à l’entrée principale avant de traverser une pièce séparée où des caméras automatiques sont installées pour enregistrer leur température.

Il y a des marques sur le sol sur le chemin du complexe principal du temple pour renforcer l’écart de deux mètres entre les gens. Les fidèles doivent se laver les mains avec du savon liquide avant d’entrer dans le complexe principal du temple.

Les fidèles sont autorisés à dire des prières dans le temple qui passent par tous les protocoles de sécurité sanitaire, a déclaré Dhakal.

Bien que le temple soit ouvert aux visiteurs, la puja spéciale, le chant de l’hymne et les activités rituelles ne commenceront pas immédiatement, a-t-il déclaré.

“Nous commencerons progressivement à exécuter la puja spéciale et à chanter des hymnes et autres rituels qui ont été suspendus en raison de l’introduction de procédures de protection de la santé”, a déclaré Dhakal.

Un service d’expiation a été offert mardi à l’entrée principale du temple pour demander pardon car le sanctuaire a dû fermer pendant neuf mois en raison de la pandémie de COVID-19.

Certains groupes religieux ont mené des manifestations symboliques dans la région de Pashupati sous la direction de la Fédération hindoue mondiale. Les fidèles n’ont pas pu se rendre au temple car il était fermé pendant des mois.

Le coronavirus népalais a franchi mardi la sombre étape des 250000, selon le ministère de la Santé et de la Population.

Plus de 1 700 personnes sont mortes de l’infection dans le pays. – PTI

Bouton retour en haut de la page