International

Le gouvernement pakistanais du KPK approuve 2,35 milliards de roupies pour l’achat de maisons mères à Dilip Kumar, Raj Kapoor

Peshawar, 2 janvier

Le gouvernement pakistanais de Khyber Pakhtunkhwa a approuvé samedi la libération de 2,35 roupies pour acheter les maisons ancestrales des légendaires acteurs bollywoodiens Dilip Kumar et Raj Kapoor au cœur de cette ville, qui ont été déclarées patrimoine national.

Le ministre en chef de Khyber Pakhtunkhwa, Mehmud Khan, a officiellement approuvé la proposition et a autorisé les autorités concernées à acheter les havelis ancestraux à un prix fixé il y a quelques semaines par le département des communications et des usines de Khyber Pakhtunkhwa (C&W) .

Le commissaire adjoint de Peshawar, Muhammad Ali Asghar, a fixé le prix de la maison de Dilip Kumar avec quatre marla (101 mètres carrés) à 80,56 lakh, tandis que le prix de la maison de Raj Kapoor avec six marla (151 mètres carrés), selon un rapport du Département de la communication et des travaux , 75 mètres carrés) pour Rs 1,50 crore.

Marla, une unité de superficie traditionnelle utilisée en Inde, au Pakistan et au Bangladesh, mesure 25,2929 pieds carrés.

Après l’acquisition, les deux maisons seront transformées en musée par le département d’archéologie du KP.

Le département archéologique avait envoyé une demande formelle au gouvernement provincial pour libérer environ Rs 2 crore pour l’achat des deux bâtiments historiques où les deux grands du cinéma indien sont nés et ont grandi à leurs débuts avant la division.

La maison ancestrale de Raj Kapoor, connue sous le nom de Kapoor Haveli, est située dans le légendaire Qissa Khwani Bazar. Il a été construit entre 1918 et 1922 par le grand-père du légendaire acteur Dewan Basheswarnath Kapoor.

Raj Kapoor et son oncle Trilok Kapoor sont nés dans le bâtiment. Il a été déclaré patrimoine national par le gouvernement provincial.

Le siège social de plus de 100 ans de l’acteur expérimenté Dilip Kumar est également situé dans le même village.

La maison est en ruine et a été déclarée patrimoine national par le gouvernement Nawaz Sharif de l’époque en 2014.

Les propriétaires des deux bâtiments ont tenté à plusieurs reprises dans le passé de les démolir pour la construction de plates-formes de négociation compte tenu de leur emplacement privilégié. Cependant, toutes ces opérations ont été arrêtées car le service archéologique a voulu les préserver, compte tenu de leur importance historique. – PTI

Bouton retour en haut de la page