International

La coalition saoudienne bat le Yémen après 25 morts dans l’explosion de l’aéroport d’Aden

Aden, 31 décembre

Des avions de combat de la coalition dirigés par l’Arabie saoudite ont frappé jeudi des cibles à Sanaa, la capitale détenue par les Houthis, au Yémen, en représailles aux attaques dans la ville portuaire d’Aden, dans le sud du pays, la veille de l’arrivée des responsables d’un gouvernement soutenu par Riyad.

Jusqu’à 25 personnes ont été tuées et 110 blessées lors de l’attaque de l’aéroport d’Aden mercredi, alors que des membres du nouveau cabinet de Hadi arrivaient d’Arabie saoudite. Une deuxième attaque a été menée contre le palais Maasheq, où ils avaient été mis en sécurité.

Le ministre yéménite des Communications Naguib al-Awg, qui se trouvait dans l’avion, a déclaré avoir entendu deux explosions, suggérant qu’il s’agissait de frappes de drones. Le Premier ministre Maeen Abdulmalik Saeed et les autres ont été rapidement emmenés de l’aéroport au palais Mashiq. Les forces militaires et de sécurité ont bouclé la zone autour du palais.

La coalition a accusé le mouvement Houthi, contre lequel il se bat depuis six ans, d’avoir orchestré l’attaque de l’aéroport d’Aden et une deuxième attaque contre le palais présidentiel.

Les frappes aériennes de la coalition ont frappé jeudi l’aéroport de Sanaa et plusieurs autres endroits dans et autour de la ville, ont indiqué des habitants. De fortes explosions ont pu être entendues et des avions de combat ont survolé pendant plusieurs heures, ont-ils déclaré.

Masirah TV, exploitée par les Houthis, a déclaré que les avions avaient frappé au moins 15 endroits dans différents quartiers de la capitale. Il n’y a eu aucun rapport immédiat de victimes. Les frappes aériennes de la coalition ont tué des milliers de personnes, dont de nombreux civils, au cours de la guerre.

Cependant, ils ont été plus rares ces dernières années, le conflit étant dans l’impasse. – Reuters

PM est allé en sécurité

Le Premier ministre Maeen Abdulmalik Saeed et d’autres ont été rapidement emmenés de l’aéroport au palais Mashiq

Bouton retour en haut de la page