International

Il y a encore 52 conteneurs contenant des acides dangereux dans le port de Beyrouth

Beyrouth, le 4 janvier

Le nouveau directeur du port de Beyrouth a déclaré qu’il restait 52 conteneurs d’acides dangereux dans l’installation et qu’une entreprise allemande travaillait pour les renvoyer.

La société allemande Combi Lift conditionne correctement les acides de huit types différents et assurera l’expédition selon les normes européennes, a indiqué dimanche l’agence de presse Xinhua Bassem Al-Kaissi citant le quotidien panarabe Asharq Al-Awsat.

Le déménagement a lieu après les rapports des ministères de l’environnement libanais et allemand sur la présence d’acides dans le port.

Kaissi a attribué la présence d’acides dans le port à la négligence et aux longues procédures administratives nécessaires pour les détruire ou les réexporter.

Il a déclaré que l’armée libanaise avait contrôlé 725 des 10 000 conteneurs disponibles au port en une semaine environ.

Le 4 août 2020, deux violentes explosions se sont produites dans le port de Beyrouth, tuant environ 200 personnes, en blessant au moins 6000 et laissant 300000 sans-abri.

Une grande partie de la capitale libanaise a été détruite lors de la catastrophe.

Les enquêtes ont montré qu’environ 500 tonnes de nitrate d’ammonium étaient encore laissées dans le port comme cause des explosions, comme l’a découvert le premier ministre par intérim Hassan Diab le mois dernier.

IANS

Bouton retour en haut de la page